Critique sociale N°21

by

Le numéro 21 de Critique Sociale (mai 2012) est disponible au format PDF.

Au sommaire :

– Actualité :
* La lutte sociale auto-organisée, c’est maintenant !
* Et si on essayait plutôt la démocratie ?
* Le pouvoir aux travailleurs ?
* Jacques Rancière : « L’élection, ce n’est pas la démocratie »

– Histoire et théorie :
* Pierre Clastres, l’anthropologie politique

Le but de Critique sociale est de contribuer à l’information et à l’analyse concernant les luttes sociales et les mouvements révolutionnaires dans le monde. Nous nous inspirons du « marxisme », en particulier du « luxemburgisme », certainement pas comme des dogmes (qu’ils ne sont en réalité nullement), mais comme des outils contribuant au libre exercice de l’esprit critique, à l’analyse de la société, et à la compréhension de sa nécessaire transformation par l’immense majorité. Nous combattons le capitalisme et toutes les formes d’oppression (sociales, politiques, économiques, de genre). Nous militons pour que « l’émancipation des travailleurs soit l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes », pour une société démocratique, libre, égalitaire et solidaire : une société socialiste, au véritable sens du terme.  contact – @ – critique-sociale.info

Une Réponse to “Critique sociale N°21”

  1. Vermischtes « Entdinglichung Says:

    […] Sa naissance coïncide et accélère la décomposition du KAPD (1922). Après l […]Critique sociale N°21Le numéro 21 de Critique Sociale (mai 2012) est disponible au format PDF. Au sommaire : – […]

    J'aime

Les commentaires sont fermés.


%d blogueurs aiment cette page :